Willkommen auf der Website der Gemeinde Rheinfelden Tourismus



Sprungnavigation

Von hier aus k?nnen Sie direkt zu folgenden Bereichen springen:
Startseite Alt+0 Navigation Alt+1 Inhalt Alt+2 Suche Alt+3 Inhaltsverzeichnis Alt+4 Seite drucken PDF von aktueller Seite erzeugen

Histoire de la ville


La ville de Rheinfelden a été érigée en 1130 par le Duc Konrad de Zähringen, ce qui fait d'elle la plus ancienne ville des Zähringen de Suisse. De nos jours, la séparation des classes qui caractérisait la société médiévale est encore bien visible dans le paysage urbain: la Marktgasse était réservée aux citoyens riches, la partie orientale de la ville était largement agricole, ce dont témoignent les nombreuses granges et, symboliquement au-dessus des citoyens et paysans, s'élevaient l'église, les maisons de chanoines et les demeures seigneuriales.

La dynastie des Zähringen s'est éteinte en 1218 et, en 1225, Rheinfelden est devenue une ville libre. En 1330, elle est passée aux mains du roi Louis de Bavière de la famille des Habsbourg. Devenue ainsi une ville autrichienne, Rheinfelden a conservé ce statut pendant presque un demi-millénaire.

La vieille ville de Rheinfelden
La vieille ville de Rheinfelden



Rheinfelden a connu des heures sombres pendant la guerre de Trente Ans en raison des conflits qui ont opposé les Habsbourg aux Français. Suite au conflit, les Autrichiens ont érigé sur l'île un fort d'artillerie. En effet, depuis la perte de l'Alsace, Rheinfelden était une forteresse autrichienne contre la France. Lors des guerres de Louis XIV et des guerres de succession du 18e siècle, Rheinfelden en a fait la douloureuse expérience: en 1678, le maréchal de Créqui s'empare de la ville. En 1744, les Français en prennent possession et font sauter le fort d'artillerie.

En 1844, Rheinfelden entre dans une nouvelle phase. Les deux salines Rheinfelden, que de nos jours est desaffectée, et Riburg voient le jour. Avec la production de sel débute aussi l'exploitation du sel naturel unique pour le bain. Bientôt, des auberges sont réaménagées en stations thermales, le pionnier en la matière étant l'hôtel «Schützen» en 1846. Les deux brasseries ont également contribué à l'essor de la commune: «Salmen Bräu» et «Feldschlösschen». Cette dernière est devenue la plus importante brasserie de Suisse. De nos jours, grâce à ses hôtels, notamment ses hôtels «Schützen» et «EDEN», au centre de rééducation Reha Rheinfelden, à la clinique Schützen spécialisée dans la médecine psychosomatique et la psychothérapie, et au centre thermal qui compte le plus grand bassin salé de Suisse, la ville de Rheinfelden est devenue un haut lieu moderne de la santé et du bien-être, des séminaires, des voyages de groupe et des excursions à la journée.

 

  • PDF
  • Druck Version